2. L’âge d’or du Festival des années 50

Gérard Philipe et Jean Vilar en répétition du Prince de Hombourg ©Agnès Varda-Ciné-Tamaris

Le succès commence à se manifester au début des années 1950. Un comité local est mis en place pour faciliter l’accueil et la logistique du travail des équipes du Festival. On prétend souvent qu’il est venu avec l’entrée de Gérard Philipe dans la troupe de Vilar. Dès lors, certaines relations deviennent parfois houleuses. Le comité local va s’opposer parfois à la programmation très audacieuse et engagée de Jean Vilar. Par exemple, dès 1948, programmer dans la Cour d’honneur La mort de Danton d’un auteur allemand Georg Buchner, seulement quelques années après l’occupation allemande, est assez osé de la part de Vilar. Il faut imaginer ce mur de la Cour d’honneur avec une immense guillotine projetée en jeu d’ombre. Toute cette audace fait polémique. En 1954, il a fallu une crise pour dénouer cette situation. Vilar alla jusqu’à donner sa démission et c’est grâce à une pétition de soutien signée par vingt-cinq mille Avignonnais qu’il parvint à obtenir l’appui direct du maire et que le comité local fut mis en sommeil.

Gérard Philipe, Jean Vilar, Léon Gischia dans la Cour d'honneur du Palais des papes

Gérard Philipe, Jean Vilar, Léon Gischia dans la Cour d’honneur du Palais des papes ©Agnès Varda – Ciné-Tamaris

L’entrée de Gérard Philipe dans la troupe du Festival

L’année 1951 marque le début de la collaboration entre Jean Vilar et Gérard Philipe. Déjà en 1949, Vilar approchait la star du cinéma français et lui proposait le rôle de Rodrigue dans Le Cid de Pierre Corneille. Philipe déclina la proposition, car il craignait de ne pas avoir la carrure et la voix d’un tragédien. Le rôle fut alors interprété par Jean-Pierre Jorris. Alors qu’il prépare la 5ème édition du Festival, Vilar vint trouver Philipe qui joue au Théâtre de l’Atelier à Paris et lui propose le rôle-titre du Prince de Hombourg. Il accepte aussitôt. Jean Vilar ajouta « Et Le Cid ? ». Gérard Philipe sourit, il jouera dans deux pièces dans la Cour d’honneur pour son arrivée en 1951 à Avignon.

Gérard Philippe et Jeanne Moreau dans le Prince de Hombourg

Gérard Philippe et Jeanne Moreau dans le Prince de Hombourg

Des relations très fortes de travail et d’amitié se lient entre Jean Vilar et Gérard Philipe qui supplée parfois Vilar à la mise en scène. En rejoignant la troupe, il participe pleinement à la vie de la compagnie. Il se plie volontiers aux règles de groupe et d’uniformisation des statuts et des salaires. Pas de « star system » ! Même salaire pour l’acteur anonyme et Gérard Philipe, son nom apparaît sur l’affiche dans l’ordre alphabétique.

Jean Vilar dirige le TNP à Chaillot

Jeanne Laurent comme sous-directrice des spectacles et de la musique au ministère de l’Éducation nationale, est à l’origine de la politique de décentralisation théâtrale à la Libération. C’est en 1951, qu’elle propose à Vilar la direction du Théâtre de Chaillot à Paris. Sa confiance donne l’occasion à Vilar de disposer d’un grand lieu de production : Chaillot qu’il rebaptise Théâtre National Populaire (TNP). Cette immense salle reconstruite au sein du palais de Chaillot à Paris, à l’occasion de l’exposition universelle de 1937, dispose de près de 3.000 places et d’un vaste plateau. Elle lui permet de poursuivre en salle fermée, sa recherche théâtrale commencée dans la Cour d’honneur à Avignon. Les deux scènes aux dimensions comparables présentent également les mêmes difficultés de mis en scène mais aussi les mêmes vertus dramatiques pour mettre en valeur les grandes œuvres classiques de Corneille ou Shakespeare.

Jean Vilar au TNP Chaillot en 1952

Jean Vilar au TNP Chaillot en 1952 ©Jean Rabaté

Jean Vilar et ses comédiens du TNP en 1958

Jean Vilar et ses comédiens du TNP à Avignon en 1958
© Agnes VARDA Agence Enguerand

Le Festival d’Avignon et le TNP

Dès lors, ce fut dans le cadre du TNP que Jean Vilar organisa le Festival d’Avignon. Ces années 1950 furent celles de l’âge d’or du Festival. Des années glorieuses, même si elles n’étaient pas toujours couronnées de succès. Vilar acquit son indépendance artistique et disposait d’une équipe professionnelle digne de ce nom tant pour l’administration et la gestion du TNP que pour celles du Festival. Il commence à stabiliser une troupe permanente constituée d’acteurs grande qualité, comme Philippe Avron, Maria Casarès, Jean-Pierre Jorris, Michel Galabru, Georges Wilson, Germaine Montero, Michel Bouquet, Silvia Montfort, Geneviève Page, Jeanne Moreau, Serge Reggiani, Jacques Dufilho, Charles Denner, Daniel Sorano… sans oublier Gérard Philipe. Retrouver chaque année les mêmes acteurs, les mêmes équipes à Avignon faisait l’effet d’un véritable rendez-vous. Les habitudes s’installent. Des rituels comme les conférences et débats dans le Verger Urbain V, tout cela établit une proximité entre les gens de théâtre, le public et les habitants. C’est en 1958 que les fameuses trompettes, inspirées par les fanfares de Lorenzaccio donné en 1952 et composées par Maurice Jarre, commencent à résonner avant chaque représentation dans la Cour d’honneur.

Le pubic dans la cour d'honneur pendant le Festival

Catégories

Archives

Autres articles :

sur Avignon

Le marché des Halles

Le marché des Halles

Les Halles, c’est comme cela que les avignonnais appellent le marché couvert qui occupe une place stratégique au cœur de la ville, face à la place Pie.

Son histoire commence en XVI siècle…

lire la suite
Avignon dans la littérature

Avignon dans la littérature

Déjà au XIVe siècle, nous trouvons des écrits sur Avignon de Francesco Pétrarque qui y a vécu.

Mais c’est à partir du XIXe siècle que de célèbres auteurs français s’y sont arrêtés et ont révélé cette ville…

lire la suite

sur autour d’Avignon

Le Pont du Gard

Le Pont du Gard

une histoire de près de 2.000 ans !À seulement une vingtaine de kilomètres d’Avignon, en direction d’Uzès se trouve un vestige de l’Empire Romain : le Pont du Gard, un site incontournable dans la région. Ce monument de près de 2.000 ans, conservé dans un état...

lire la suite
Le Colorado provençal

Le Colorado provençal

un itinéraire haut en couleur !Déserts de sables ocres, formations rocheuses rouges érigées à la verticale, falaises orangées entaillées de ravines, le tout sous un ciel bleu intense et un soleil de plomb. Cela ne vous rappelle rien ? John Wayne, le foulard autour du...

lire la suite

sur le Festival d’Avignon

76ème Festival d’Avignon

76ème Festival d’Avignon

En Avignon, ce que l’on nomme « Le Festival » sont en réalité deux évènements : Le Festival d’Avignon (désigné par le « In » et le Festival Off. Cette année les deux festivals démarrent le même jour : le 7 juillet. En revanche, le In clôturera le 26 juillet alors que le Off, lui se terminera le 30 juillet.

lire la suite
1. La naissance du Festival d’Avignon

1. La naissance du Festival d’Avignon

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la France comme les autres nations européennes ont considérablement souffert des privations et des pénuries. La création culturelle et sa diffusion fortement dépendantes des régimes totalitaires ont subi une rupture pendant cette période de guerre…

lire la suite

sur l’actualité d’Avignon

Amazônia

Amazônia

Après l’exposition « Ecce Homo » de Ernest Ernest Pignon et celle de « Tigres et Vautours » de l’artiste chinois Yan Pei-Ming, c’est le dernier projet du photographe franco-brésilien de renom international Sebastião Salgado qu’accueille la Grande Chapelle du Palais des papes.

lire la suite

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. / By continuing to use this site, you agree to the use of cookies. Plus d'information/Read more

Utilisation des cookies / Use of cookies

Notre site suit les recommandations de la CNIL et respecte le règlement RGPD. Vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité
Des cookies peuvent être utilisés sur ce site uniquement à des fins statistiques. Les cookies enregistrent des informations relatives à votre navigation sur le service (les pages que vous avez consultées, la date et l'heure de la consultation…) que nous pourrons lire lors de vos visites ultérieures et pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Ces cookies ne permettent en aucun cas de vous identifier personnellement et nous ne procédons à aucun enregistrement de données nominatives pour la simple consultation du site.
Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies sur votre navigateur afin de désactiver les cookies sur les options de réglage ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à accepter ces cookies.

Our site follows the recommendations of the CNIL and complies with the RGPD regulations. You can read our Privacy Policy
Cookies may be used on this site for statistical purposes only. Cookies record information relating to your browsing on the service (the pages you have visited, the date and time of the consultation, etc.) that we can read during your subsequent visits and to offer you the best possible browsing experience. These cookies do not allow you to be identified personally and we do not record any personal data for the simple consultation of the site.
If you continue to use this site without changing your cookie settings on your browser to disable cookies in the setting options or if you click "Accept" below, you agree to accept these cookies.

X Fermer / close